L'histoire Historique

L’AOP Saintimania

Il était une fois le Petit Nouvel-An du FC Saint-Imier. Une institution! Les joueurs en mal temporaire de public profitaient de la pause hivernale pour s'éclater sur les planches. Mais avec le temps, l'attrait des paillettes a fini par s'estomper. La manifestation risquait de sombrer dans le doux ronron du conformisme.

C'était sans compter avec le Paulet d'Sainti, un personnage de la bourgade. Avec le comité des manif's du FC, porté entre-temps sur les fonts baptismaux, il s'est attelé à dépoussiérer la poussive revue et à lui donner une nouvelle jeunesse.

On est en 1994. Les idées fusent. L'enthousiasme renaît de ses cendres. Une équipe de déjantés remonte sur la scène de la Salle de spectacles une première fois en 1995. Elle ne la quittera plus... Saintimania est née. Le public en redemande. De deux représentations, on passe à trois, quatre, cinq, six et exceptionnellement sept à l'occasion de la 20e édition.

Aujourd'hui, Saintimania est composée d'une bonne quarantaine d'individus plus ou moins recommandables. Orchestre compris, ils seront 22 à s'éclater sur les planches à l'occasion de la 23e édition. Les autres – décorateurs, accessoiristes, éclairagistes, responsables du son, coiffeuse, maquilleuse, costumières – s'affairent dans les coulisses. Tous des miliciens au service de l'appellation d'origine protégée (AOP) Saintimania.

La conception de la revue et l'écriture des sketches se passent à l'insu du plein gré du comité des manif's qui n'exerce aucune censure, qu'on se le dise! Il a bien d'autres chats à fouetter pour que tout roule comme sur des roulettes le moment venu, dans une ambiance certes impertinente, mais ô combien chaleureuse et conviviale.