LA REVUE 2019

LA REVUE 2019

«Silence sur le plateau. Eclairage? Machines? Attention! Clap pour Saintimania, épisode 25, et………….MOTEUR!»

C’est dans cette ambiance de caméras, de projecteurs, de preneurs de son, d’acteurs, de réalisateurs, de comédiens, maquilleuses, décorateurs et tout un fourmillement de personnes que Saintimania va vous emmener… pour tourner le dernier chapitre de son histoire.

De zoom arrière en travelling avant, de contre-plongée en gros plan émouvant, la troupe va vous emporter dans une tornade musicale effrénée, enchaînant autant de medleys enjoués, devenus, au fil des ans, l’une des marques de fabrique de la Revue. L’orchestre va quant à lui distiller ses effluves musicaux pour une bande-son toujours aussi enivrante.

Des sketches pour relater les points marquants de l’actualité annuelle, saupoudrés de menus sarcasmes, d’une pincée de poil à gratter et nappés d’un humour bienveillant, apporteront leur lot de sourires et, espérons-le, de franches rigolades.

Tous ces ingrédients qui font que notre Revue a pu animer nos hivers rigoureux depuis un quart de siècle. La dernière page d’un livre, d’une épopée, d’une aventure et d’un voyage exceptionnels. Mais de tristesse aucune, de regrets surtout pas. Certes, un pincement au cœur et de chaudes larmes nous envahiront au dernier tomber de rideau. Nous n’y voyons pas là une fin, mais un aboutissement.

L’aboutissement d’une histoire de potes devenue celle d’un village, d’une région. Qu’on l’ait adorée, critiquée, détestée, encensée, snobée, débattue, honnie ou adulée, la Revue aura eu le mérite de faire parler. A l’heure des réseaux sociaux où la communication devient de plus en plus virtuelle, Saintimania aura été un vecteur de discussions animées. C’est cela que nous regretterons peut-être… ou pas.

Pour le reste, les émotions que nous aurons ressenties au long de ce voyage ne peuvent pas être décrites ici. Elles englobent TOUT ce qu’une vie peut apporter. De naissances en décès, de mariages en séparations, de coups de gueule en réconciliations, de coups de blues en frissons, d’échecs en succès, de pleurs en rires, mais toujours un déluge d’émotions.

Tout ça nous manquera. Tout ça, espérons-le, vous manquera. Mais le tourbillon de la vie est ainsi fait. Créateurs de liens sociaux, inspirateurs d’émois. Voilà ce que nous retiendrons de notre voyage avec vous. Et, fiers, nous pourrons toujours dire: «Nous en avons fait partie!»

«COUPEZ!»

Clap de FIN

DéCé